FANDOM


Giuliano de Médicis
Famille Médicis
Julien de Médicis
Image promotionnelle de la saison 1.
Informations générales
Nom Giuliano di Piero de' Medici
Naissance 1453
Décès 26 avril 1478
Sexe Masculin
Famille Cosme de Médicis (grand-père)
Laurent de Médicis (frère)
Vanessa Moschel (maîtresse)
Clarisse Orsini (belle-soeur)
Averardo de Médicis (ancêtre)
Dans la série
Acteurs Tom Bateman
Doubleur VF Damien Ferrette
Première apparition Le Pendu
Dernière apparition The Blood of Brothers

Giuliano de Médicis est le frère de Lorenzo de Médicis, il gère avec ce dernier la république de Florence ainsi que sa banque.

BiographieModifier

Elevé par Gentile Becchi, il grandit avec un certain besoin de reconnaissance de la part de son frère. Il était très proche de son grand-père Cosme de Médicis et de Gentile Becchi qu'il considère comme faisant partie de la famille.

Saison 1Modifier

Giuliano de Médicis supervise la construction de la colombina lors du Scoppio del Carro, il se rend en personne avec Gentile Becchi à l'atelier d'Andrea Verrochio pour voir le travail. Lors de ses sorties publiques, il semble être particulièrement apprécié du peuple. Une fois l’événement passé, il se voit confier une autre mission par son frère, celui de préparer une pièce de théâtre pour Isabelle de Castille et Ferdinand II d'Aragon. Il propose sur avis de Léonard de Vinci une pièce très vulgaire mais populaire à Florence ce qui rend furieux Lorenzo de Médicis. En effet la reine Isabelle est très catholique et cette pièce pourrait empêcher les Médicis d'avoir le soutien financier du couple. Encouragé par Clarisse Orsini à s'émanciper de son frère, Giuliano de Médicis persiste et la pièce est un succès notamment auprès de Ferdinand II. En préparant la pièce, il s'est rapproché d'une amie de Léonard de Vinci, Vanessa Moschel. Très amoureux d'elle, il ne peut pas se concentrer totalement sur sa relation du fait de la position de Gentile Becchi, emprisonné pour trahison par Lorenzo de Médicis. Convaincu de son innocence, il tente de convaincre son frère avant de finalement enquêter sur le vrai traître. Il découvre en revenant de Sienne que Lucrezia Donati est la véritable traître. Poignardé par cette dernière, il est laissé pour mort dans le fleuve. Il est recueilli par un clochard chrétien qui le soigne par charité sans le reconnaître. Ce dernier infiniment reconnaissant mais gravement blessé décide de retourner auprès de sa famille à Florence pour les prévenir de la Conjuration des Pazzi qui se met en place. Il a appris cette conspiration par la bouche de Lucrezia Donati. Il rentre à temps pour empêcher le meurtre de son frère et de sa belle-soeur mais déclenche une bagarre dans l'Eglise en dévoilant à tout le monde la conjuration. Il se bat blessé contre les partisans des Pazzi mais se fait assassiner sauvagement par deux partisans de la conjuration. Juste avant de mourir, Vanessa Moschel lui confie qu'elle est enceinte de lui et que sa lignée continuera à travers le futur enfant.

Saison 2Modifier

Installé dans un cercueil proche de son grand-père Cosme, Giuliano de Médicis reçoit l'hommage unanime des habitants de Florence et un éloge émouvant de son frère. Sa place à la banque des Médicis est reprise par Carlo de Médicis. Il apparaît en fantôme près de son frère lorsque ce dernier est emprisonné à Naples. Il apparaît également en fantôme dans le voyage dans la voûte de Léonard, ce dernier lui pose une énigme et lui demande de prendre soin de Vanessa et de leur futur enfant. Il s'avère que par ses paroles, il semblerait que la méfiance de Giuliano envers Léonard se soit dissipé.

AnecdotesModifier

La version française de la série a fait un mélange entre le nom français et le nom italien du personnage. En italien, le personnage s'appelle Giuliano de' Medici et en français il s'appelle Julien de Médicis.

Le personnage historiqueModifier

Julien de Médicis-1

Le véritable Julien de Médicis peint par Sandro Botticelli.

Julien de Médicis a bien existé. Son histoire familiale dans la série est sensiblement la même que dans la série à la différence que Julien de Médicis s'est épris non pas d'une Vanessa Moschel mais d'une noble florentine prénommée Fioretta Gorini. Le peuple florentin le percevait comme un jeune souverain véritable défenseur de la justice.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .